Après deux confinements, des semaines entières de fermeture, les hôtels et restaurants vont devoir se remettre au travail en soignant leurs plaies. Les stigmates de la Covid-19 seront visibles sans doute pendant plusieurs années. Les conséquences sont gravissimes pour les jeunes établissements avec peu de trésorerie, comme pour les plus anciens qui eux aussi ont dû malgré tout payer leurs charges, leurs assurances, leurs loyers.

Réduire charges et dépenses courantes

Ça va repartir, mais il faudra faire des économies, il faudra repenser la stratégie commerciale. La gestion d’un hôtel est déjà bien difficile, elle l’est d’autant plus aujourd’hui, car la crise sanitaire terminée il va falloir faire avec la crise économique. Moins de remplissage, peut-être des tarifs à réajuster, du personnel en moins, ou alors en plus. Car une fois les français libérés de cette pandémie (éventuellement avec les vaccins) il est possible que la consommation reprenne fortement. Quoiqu’il en soit il sera nécessaire de trouver des économies. Cela peut notamment se faire au niveau des assurances, on peut faire un audit des contrats pour son hôtel ou restaurant et obtenir des devis avec des tarifs moins chers.

Compter sur le retour des touristes étrangers

Le tourisme a subi la plus grosse crise de son histoire à cause de la Covid-19. Un retour à la normale fera grand bien à tous les acteurs du tourisme et du voyage. Les hôtels restaurants attendent avec impatience le retour des touristes allemands, belges, hollandais, américains, anglais, chinois… Effacer la perte financière c’est impossible, les aides gouvernementales auront certes limité les dégâts, mais elles n’auront pas réussies à penser les plaies béantes laissées par la crise sanitaire.

Souhaitons une vive croissance dans le secteur du voyage et du tourisme en France, une reprise qui pourra redonner de l’espoir au secteur de l’hôtellerie et de la restauration.

Vous pouvez également aimer :